Français
Saturday 21st of October 2017
code: 81424
Communiqué : Attentat au Caire

Selon le ministère égyptien de la Santé, la majorité des victimes sont des femmes et des enfants. L’attentat a été perpétré en pleine messe dominicale par un inconnu, qui aurait jeté une bombe à l’intérieur de la salle où se tenait le service religieux.

Le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi a condamné l’attentat, déclarant trois jours de deuil national à compter de dimanche.

L’imam de la plus haute institution de l’islam sunnite en Egypte, Al-Azhar, a également condamné cette « attaque infâme ».

Les coptes orthodoxes d’Egypte sont la communauté chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient et l’une des plus anciennes. Ils représentent environ 10 % de la population égyptienne.

Cette communauté, qui fait l’objet d’une vive animosité de la part des salafistes égyptiens, a déjà été visée par des attaques similaires ces dernières années.

Aucune revendication n’a été pour l’instant été émise même s’il est fort probable que les coupables soient à chercher parmi les takfiris affiliés à daesh, et manipulés par les wahabo-sionistes qui ne pardonnent pas à l’Égypte ses récentes positions politiques qui ne vont pas dans le sens des intérêts de l’Empire.

    Le Parti Anti Sioniste condamne cet acte barbare et présente ses sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’aux membres de la communauté chrétienne copte d’Egypte, mais aussi à tout le peuple égyptien.

user comment
 

latest article

  De vieux Coran découverts sur le toit d’une mosquée
  Inde: production d’un documentaire sur les miracles coraniques
  L’armée s’empare de 8000 km² dans la banlieue sud-est de Damas
  Europe: les musulmans attachés au pays dans lequel ils vivent
  France2 a diffusé un reportage sur l’enlèvement des bébés par Israël !
  10 000 policiers iraniens assurent la sécurité des pèlerins Arbaeen
  Hezbollah : USA empêche d’avancer vers les cachettes de Daesh en Siria
  Des milliers d’iraniens protestent contre la rhétorique belliciste de Trump
  Le leader iranien réclame des « mesures concrètes » contre le génocide des Rohingya
  Arabie saoudite s’appuie sur son Grand mufti par crainte d’une « rébellion »