Français
Friday 20th of October 2017
code: 81474
La Ville du Qom

Qom est une ville d'Iran. Située à 150 km au sud-ouest de Téhéran, c'est la capitale de la Province de Qom. Elle est située le long de la rivière Qom et comptait, en 2005, 1 042 309 habitants.Qom est une des villes saintes du chiisme, puisque c'est le site où est enterrée Hazrat Fatimah Ma'sumeh, sœur de Ali ar-Rida (en persan Imam Reza, 789-816). La ville accueille la plus grande hawza d'Iran, qui égale en taille celle de Nadjaf en Irak.

Histoire

Qom en tant que ville existait déjà à l'époque pré-islamique. Les découvertes architecturales indiquent que Qom était un lieu de résidence depuis le 5e millénaire avant notre ère.

Les vestiges pré-islamiques et les textes historiques soulignent le fait que Qom était une grande ville régionale.

Kom était l'ancien nom de la ville, que les envahisseurs arabes du VIIe siècle rebaptisèrent Qom.

Pendant le califat de Omar ibn al-Khattab, la région de Qom tomba aux mains des armées de l'Islam. En 645, Abu Musa al-Achari déploya de forces sous son commandement dans la région. Des conflits s'ensuivirent entre les armées d'invasion arabe et les résidents de la zone.

À l'époque Seldjoukide, la cité fleurit de nouveau.

Image



Durant l'invasion Mongole de la Perse, la ville connut une destruction importante, mais après que la dynastie mongole régnante, aussi connue sous le nom Ilkhanat, se fut convertie à l'Islam pendant le règne de Oldjaïtou (en persan : Muhammed Kharbenach) la ville reçut une attention spéciale, lui permettant de revivre une fois de plus.

À la fin du XIVe siècle, la ville fut mise à sac par Tamerlan et les habitants furent massacrés. Mais pendant la période de règne des Qara Qoyunlu, des Aq Qoyunlu et spécialement pendant l'époque Safavide, Qom regagna l'attention des monarques et se développa grâce à son mausolée religieux.

En 1503, Qom était devenu un centre théologique important du chiisme et était aussi devenu un site de pèlerinage important.
La ville connut des dommages importants pendant les invasions afghanes et encore pendant le règne de Nâdir Châh et des conflits entre les maisons Zand et Qajar luttant pour le pouvoir en Iran.

Mausolée de Hazrat Fatimah Ma'sumeh

Finalement, en 1793, Qom passa sous le contrôle de Agha Mohammad Qajar. Après avoir été victorieux sur ses ennemis, le Shah Qajar Fath Ali Shah fit réparer le sépulcre et le mausolée de Hazrat Ma'sumeh, tel qu'il en avait fait le vœu.

La ville de Qom connut de nouveau la prospérité à l'époque Qajar. Après que les forces russes entrent dans Karaj en 1915, de nombreux habitants de Téhéran vinrent se réfugier à Qom à cause de la proximité des troupes russes, et le transfert de la capitale à Qom fut même envisagé. Mais les Britanniques et les Russes influèrent sur ce projet en mettant la pression sur Ahmad Shah Qajar. À cette période, un "Comité de défense nationale" fut mis en place à Téhéran, et Qom se transforma en foyer de la contestation contre les puissances coloniales britanniques et russes.

Pendant son règne, le shah a voulu faire de Qom une ville industrielle en exploitant les nappes de pétrole de cette région. Après la révolution de 1979, les recherches ont été abandonnées.

De nombreuses années plus tard, Qom devint le centre à partir duquel l'Ayatollah Khomeini basa son opposition aux Pahlavi pendant qu'il était en Iran. Pendant de nombreuses années, Qom fut la résidence de Khomeini qui mena les évènements de la révolution islamique, qui en changea pour Téhéran après la révolution.

Qom aujourd'hui

Aujourd'hui, Qom compte parmi les centres les plus importants du chiisme, à la fois en Iran et dans le monde. Son centre théologique (où les musulmans chiites viennent suivre les leçons de leurs maîtres : les ayatollahs) et le mausolée de Hazrat Ma'sumeh sont les caractéristiques essentielles de la capitale de la province de Qom. Un aute site de pèlerinage en dehors de la ville est appelé Jamkaran.

Dans la mosquée où repose Fatimah Ma'sumeh, soeur du huitième Imam, morte il y a douze siècles, les gardiens de sa châsse l'aspergent d'eau de rose du matin au soir. Les femmes viennent toucher les parois du sanctuaire pour obtenir bonheur conjugal et fécondité. Depuis la révolution, la mosquée a tendance à devenir un lieu où l'on vénère plus Khomeiny que Fatimah. L'ayatollah, pensent ses fidèles, doit préparer le retour du douzième Imam, celui qui annoncera en personne la fin des temps.

La proximité de la ville avec Téhéran a apporté à Qom des avantages.

Attractions de Qom

Mausolée de Hazrat Fatimah Ma'sumeh

L'Organisation de l'héritage culturel d'Iran liste 195 sites historiques à Qom. Les plus visités sont :

•Grotte Kahak
•Grotte Vashnuh
•Lac salé Howz-e Soltan
•Grand lac salé Namak
•Bibliothèque Mar'ashi Najafi, contenant plus de 500 000 manuscrits et copies.
•Musée Astaneh Moqaddaseh
•Bazaar de Qom
•Séminaire Feyzieh
•Mosquée Jamkaran
•Mosquée du vendredi
•Mosquée Atiq
•Mosquée A'zam
•Mausolée de Fatimah al-Masumeh

Texte conçu et préparé par le département des Relations Publiques et Internationales de la
province de Qom.

user comment
 

latest article

  Laysa al-gharîb-Ali Zeynel Abidin (as)
  Imam Sajjad (AS)
  La biographie de l'Imam Zaynoul Abédine (as)
  LA BATAILLE DE ZATOUSS SALASSIL
  Le 40ème de l’Imam al-Hussein (Psl)
  L’importance et le bien fondé de la commémoration du deuil de l’imam al-Hussein (Psl)
  La philosophie du 40ème jour
  Hadiths sur l'Imam Husseini et le Jour de Achoura
  De Karbala à l'Etat Islamique: Découvrez le plus grand pèlerinage du monde
  L’Imâm Hossein, le mois de Moharram et la tragédie de Karbalâ