Français
Friday 20th of October 2017
code: 81862
Arabie saoudite est maison aux terroristes plus recherché par les USA

Le portail Moyen-Orient Eye (MOE), révèle un rapport publié mercredi qu’au moins cinq dirigeants clés al réseau terroriste - Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), basée au Yémen, circuler librement à travers le territoire saoudien et même de recevoir un soutien financier et militaire de ce régime.

Étant donné que l’Arabie saoudite a lancé une campagne de frappes aériennes contre l’Yémen en mars 2015, ce pays est devenu un terrain fertile pour la croissance des extrémistes de gangs, et l’AQAP et EIIL (Daesh, en arabe), lutter contre le mouvement populaire yéménite, Ansarollah.

L’yéménite Ali al-Zindani, qui fut le conseiller spirituel de l’ancien chef d’al - Qaïda, Oussama ben Laden, essaimage librement par l’Arabie saoudite. L’extrémiste est depuis 2004 sur la liste des plus dangereux terroristes de Washington États-Unis souligne qu’al-Zindani est responsable de plusieurs attentats terroristes dans le monde.

Comme MOE, lors de ses séjours dans le Royaume arabe, Al-Zindani est fréquemment avec des hauts fonctionnaires du monarque. En effet, tant l’AQAP et le régime de l’Al Saoud entretiennent des relations très étroites qui se sont développés pour faire face à Ansarollah.

Nayef al-Qaysi est un autre meneur terroriste du Yémen inclus dans la liste noire des USA de 2016. Responsable de la fourniture d’armes et d’argent à l’AQAP et Washington est soupçonné que les autorités saoudiennes sont derrière ces supports.

Se produit régulièrement sur les canaux saoudiens, où il est connu comme un héros de la « résistance ». Al-Qaysi lui-même a admis que les Saoudiens ont financé l’extrémiste organisation AQAP.

Un autre terroriste yéménite qui a vécu trois ans dans le Royaume arabe est Abdel Wahab al-Humayqani. Il est connu pour avoir été l’Al-Qaïda collecte de fonds. USA il inclus en 2013 sur la liste des organisations terroristes.

Deux autres membres yéménites de l’AQAP déplacement en Arabie saoudite sont Hasan Abkar et Abdallah al-Ahdal. Le premier est sur la liste noire de Washington de 2016, mais les Saoudiens aideront à lutter contre les Ansarollah. La seconde est connue pour ses activités de membres du recruteur AQAP et est actuellement dans ce pays arabe.

Le plus souvent, Arabie saoudite est désigné comme responsable de la croissance du terrorisme dans le monde. Les idées du laboratoire Royaume-Uni société Henry Jackson, a déclaré lors d’une étude publiée la semaine dernière ce Riad « a parrainé un effort de plusieurs millions de dollars à l’exportation depuis les années 1960 (l’idéologie de la) wahhabisme au monde islamique, y compris les communautés musulmanes de l’Ouest ».

user comment
 

latest article

  L’armée s’empare de 8000 km² dans la banlieue sud-est de Damas
  Europe: les musulmans attachés au pays dans lequel ils vivent
  France2 a diffusé un reportage sur l’enlèvement des bébés par Israël !
  10 000 policiers iraniens assurent la sécurité des pèlerins Arbaeen
  Hezbollah : USA empêche d’avancer vers les cachettes de Daesh en Siria
  Des milliers d’iraniens protestent contre la rhétorique belliciste de Trump
  Le leader iranien réclame des « mesures concrètes » contre le génocide des Rohingya
  Arabie saoudite s’appuie sur son Grand mufti par crainte d’une « rébellion »
  Israël prend en charge la consultation kurde pour créer un mini Israël sur l’Iran
  L’inquiétude d’Israël face à la Syrie par Abdel Bari Atwan