Français
Wednesday 22nd of November 2017
code: 82013
LA BATAILLE DE AHZAB

LA BATAILLE DE AHZAB

Lorsque les Juifs de Bani Qaynqaa furent exclus de Médine en raison des problèmes qu'il créaient, leur tribu sœur, les Bani Nouzayr, se mirent en colère. Ils devinrent des ennemis jurés de l'Islam et attendirent une opportunité pour s'attaquer aux Musulmans.

Un jour, le Saint Prophète (s) accompagné de quelques adeptes se rendirent au fort des Bani Nouzayr. Alors qu'il attendait à l'entrée du fort, les Juifs envoyèrent un homme grimper de l'intérieur et le tuer en lui envoyant un gros rocher sur la tête. Il se trouva que le Saint Prophète (s) sut ce qu'il se tramait et il quitta aussitôt le lieu.

Etant donné que les Bani Nouzayr avaient transgressé le traité qu'ils avaient signé, le Saint Prophète (s) leur donna dix jours pour quitter Médine. Ils résistèrent un instant ; puis ils quittèrent Médine finalement, mais non sans avoir démoli leurs maisons auparavant afin que les Musulmans ne puissent pas les occuper. Ils eurent l'autorisation d'emporter tous leurs biens, à l'exception des armes de guerre. Certains d'entre eux s'en allèrent en Syrie et d'autres s'installèrent avec les Juifs de Khaybar.

Une fois installés à Khaybar, les Banou Nouzayr furent déterminés à se venger des Musulmans. Ils contactèrent les Koraïchites à la Mecque, et 20 chefs Juifs et 50 chefs Koraïchites signèrent un accord stipulant qu'aussi longtemps qu'ils vivront, ils se battront contre le Saint Prophète (s). Puis, les Juifs et les Koraïchites contactèrent leurs alliés respectifs et envoyèrent des agents à un certain nombre de tribus pour les appeler à la rescousse. C'est ainsi que 10 000 soldats furent rassemblés. Ils se mirent alors en marche vers Médine sous le commandement de Abou Soufiyane.

Lorsqu'on apprit à Médine ces préparations de guerre, le Saint Prophète (s) consulta ses compagnons. Salman Farsi conseilla de creuser un large et profond fossé du côté non protégé de Médine. Ce plan fut approuvé et les Musulmans furent divisés en groupes de 10; chaque groupe ayant en charge 10 mètres à creuser.

Le Saint Prophète (s) lui-même participa à la tâche. Le fossé (Khandak) fut réalisé à temps, juste 3 jours avant que les forces ennemis n'atteignent Médine. Les Musulmans ne purent rassembler que 3 000 hommes face à la grosse armée. Ils campèrent quelques kilomètres à l'extérieur de Médine.

Pendant ce temps, le chef des Bani Nouzayr rencontra en secret des Juifs résidant encore à Médine. Il les persuada de violer le traité qu'ils avaient conclu avec les Musulmans. C'est ainsi que les Musulmans de Médine furent mis en danger, et les Juifs se mirent à terroriser les femmes et les enfants. Lorsque le saint Prophète (s) sut ce qui se passait, il renvoya 500 hommes patrouiller la ville.

Les ennemis furent surpris de voir le fossé, car c'était une nouveauté chez les Arabes. Ils essayèrent jour et nuit de le traverser, mais ils étaient sans cesse repoussés par les Arabes. Les ennemis, frustrés, se mirent à envoyer des flèches et des pierres sur les Musulmans.

Finalement, certains combattants Koraïchites, dont le célèbre Amr bin Abdiwad, parvinrent à traverser le fossé à un endroit moins large. Amr était l'un des meilleurs combattants dans toute l'Arabie. Lorsqu'il se battait, il était considéré comme valant à lui seul 1 000 guerriers. Il défia les Musulmans à se battre, mais ceux-ci, conscients de la renommée de Amr, hésitèrent. A trois reprises, le Saint Prophète (s) somma les Musulmans à se battre contre Amr. A chaque fois, seul Imam Ali (s) se levait.
Finalement, le Saint Prophète (s) lui permit d'y aller, lui laissant sa propre épée, et lui serrant un turban spécial sur la tête. Alors qu'Imam Ali (a) se rendait sur le champ de guerre, le Saint Prophète (s) clama: "La Foi absolue va se battre contre l'Infidélité absolue."

Lorsque Amr apprit l'identité de Imam Ali (s), il refusa de se battre contre lui car Abou Talib avait été son ami et qu'il ne souhaitait pas tuer le fils de son ami. Imam Ali (a) lui dit de ne pas se préoccuper de sa mort car s'il venait à mourir, il serait béni par une place au Paradis tandis qu'Amr finirait en Enfer.

Il rappela ensuite à Amr qu'il avait dit une fois que lorsqu'un de ses adversaires faisait trois requêtes, Amr répondrait à une d'entre elles. Amr l'admit. Imam Ali (a) lui proposa donc d'embrasser l'Islam, ou de rejoindre la Mecque ou de descendre de son cheval, car Imam (a) n'avait pas de cheval et était à pied.

Amr répondit à la dernière requête et descendit de son cheval. Un bataille féroce s'engagea.

Pendant un moment, la poussière avait tellement recouvert les deux combattants qu'aucun ne réalisait ce qui se passait. Amr asséna un coup mortel sur la tête d'Imam Ali (a).

Bien qu'Imam Ali (a) tente d'arrêter la blessure de son bouclier, l'épée d'Amr lui avait transpercé la tête laissant une grosse entaille sur la tête. Imam Ali (a) asséna un coup sur la jambe d'Amr qui le mit à terre. D'un coup et en criant "Allahou Akbar", Imam Ali (a) lui trancha la tête. La mort d'Amr bouleversa les autres guerriers qui avaient traversé le fossé, et ils prirent la fuite.

Trois facteurs mirent un terme à la bataille:

1. 1. Le Saint Prophète (s) signa un traité de paix avec certaines tribus rassemblées pour se battre contre les Musulmans.
2. 2. L'ennemi avait perdu le moral à cause de la mort d' Amr ibn Abdiwad.
3. 3. L'hiver féroce avait mis en péril les chevaux ennemis et ils ne disposaient pratiquement plus de ravitaillement.

Finalement, le Saint Prophète (s) se rendit au lieu où se dressait la Mosquée de la Victoire (Masjid-oul-Fath), et pria Allah à l'aide. Un orage féroce arracha les tentes des ennemis, éparpillant leurs biens de toutes parts et causant la terreur dans leur camp. Les Mecquois et les Juifs fuirent le champ de bataille. Cette bataille est connue sous le nom de Ahzab (Bataille des Tribus) ou Khandaq (Battaille du Fossé) et les Musulmans sortirent victorieux malgré leur petit nombre. Le Saint Coran dit:
" ش vous qui croyez! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, quand des troupes vous sont venues et que Nous avons envoyé contre elles un vent et des troupes que vous n'avez pas vues. Allah demeure Clairvoyant sur ce que vous faites. "
Sourate al-Ahzab, 33:9

user comment
 

latest article

  PARTIEI: APPEL DU SUD
  LA BATAILLE DE KHAYBAR
  LA BATAILLE DE MOUTA
  LA BATAILLE DE OHOD
  LA BATAILLE DE BADR
  LA BATAILLE DE AHZAB
  Histoire de la mère(s) du douzième Imam Successeur(as)
  le Recit de la bataille de Badr
  La Parole de Ibn Abdul Berr à propos des Premiers Musulmans
  La Bataille de Nahrawân