Français
Wednesday 22nd of November 2017
code: 82021
LA BATAILLE DE BADR

LA BATAILLE DE BADRt

Au milieu du mois de Jamadil Awwal 2 A.H., il fut rapporté à Médine qu'une caravane de commerce se rendait de la Mecque vers la Syrie sous la direction de Abou Soufyan.

Le Saint Prophète (s) décida d'envoyer deux hommes pour en savoir plus sur cette caravane. Il leur dit de se renseigner sur sa trajectoire, le nombre de gardiens ainsi que la nature des marchandises qu'elle transportait. Les deux hommes rassemblèrent les informations suivantes :

1. Il s'agissait d'une grosse caravane et tous les Mecquois y avaient une part de marchandises

2. Le chef de la caravane se nommait Abou Soufiyane et il était escorté par 40 hommes.

3. 1000 dromadaires transportaient les marchandises estimées à 50 000 dinars.

Les Koraïchites avaient confisqué la propriété de tous les Musulmans ayant émigré vers Médine, et le Saint Prophète (s) décida alors de saisir la propriété des Mecquois en échange. Bien que les Musulmans se mirent à la poursuite de Abou Soufiyane, ils ne parvinrent pas à le rattraper. Mais, la date de retour de la caravane était pratiquement précise car les Koraïchites retournaient toujours de la Syrie vers la Mecque en début d'automne.

Le Saint Prophète (s) quitta Médine pour se rendre vers la vallée de Badr, à 80 milles de Médine, où il attendit le retour de la caravane.

Abou Soufiyane réalisa que les Musulmans l'attendraient à Badr qui était un lieu d'arrêt sur la route vers la Mecque; il envoya ainsi un appel à l'aide de toute urgence à la Mecque. Les Mecquois envoyèrent aussitôt une armée colossale sous le commandement de Abou Djahal afin de se battre contre les Musulmans. Le Saint Prophète (s) fut informé de l'avancée de l'armée mecquoise et il demanda aux Musulmans ce qu'ils pensaient de mener une bataille. Bien que Abou Bakr et Oumar voulaient retourner à Médine, Mikhdaad qui était un fervent Musulman se leva et dit: "Oh Prophète d'Allah! nous sommes avec vous et nous allons nous battre."

De son côté, Abou Soufiyane décida de faire un long détour pour rentrer en évitant Badr. Une fois de retour sain et sauf à la Mecque, il envoya un message à Abou Djahal pour qu'il revienne, mais Abou Djahal était trop fier pour rebrousser chemin et voulait écraser les Musulmans avec son armée.

Les deux armées s'affrontèrent le 17 Ramzane 2 A.H. L'armée musulmane se composait de 313 soldats avec pour tout et en tout 2 chevaux et 70 dromadaires. L'armée mecquoise possédait 900 soldats, 100 chevaux et 700 dromadaires. Ils étaient bien plus équipés que les Musulmans.

Selon la coutume arabe, la bataille était précédée d'un combat singulier (d'homme à homme). Trois valeureux guerriers, Outbah bin Rabiyah, Chaybah bin Rabiyah et Walid bin Outbah défièrent les Musulmans. Trois Musulmans, Awf, Ma'ouz et Abdoullah Rawahah s'avancèrent. Ces hommes étant des Ansars de Médine, Outbah dit : "Nous ne nous battrons pas avec vous. Envoyez-nous nos égaux. "

Le Saint Prophète (s) envoya alors Oubaydah, Hamza et Imam Ali (a). Oubaydah affronta Outbah, Hamza affronta Shaybah et Imam Ali (a) affronta Walid. Hamza et Imam Ali (a) eurent vite fait de tuer leurs adversaires, mais Oubaydah fut gravement blessé et mourut. Les Koraïchites furent perturbés de voir l'adresse des guerriers musulmans et se mirent à attaquer ensemble.

Le Saint Prophète (s) retint son armée en arrière et les ordonna d'envoyer des flèches aux ennemis. Cette attaque organisée déstabilisa les troupes mecquoises et constatant leur confusion, le Saint Prophète (s) ordonna une attaque générale. Les Musulmans se mirent à se battre avec conviction et la guerre retentit sur la vallée de Badr. Imam Ali (a) déchira l'armée mecquoise, tuant les soldats ennemis avec une facilité terrifiante. Sa puissance et son habileté à manier l'épée terrifièrent les Mecquois qui commencèrent à prendre la fuite.

Peu de temps après, la bataille fut achevée et les Musulmans remportèrent la victoire bien qu'étant moins nombreux que les ennemis.

Lors de cette bataille, les Musulmans perdirent 14 hommes tandis que 70 Mecquois incluant leurs chefs Abou Jahal, Nawfal, Oumayyah et d'autres encore furent tués. Parmi ceux-là, Imam Ali (a) en tua 36 à lui tout seul et vînt en aide à tuer les autres.

70 hommes furent prisonniers par les Musulmans. Les prisonniers étaient traités avec beaucoup de bonté par les citoyens de Médine et certains devinrent Musulmans. "Bénis soient les gens de Médine ", dit un des prisonniers plus tard, "ils nous faisaient monter sur des chevaux alors qu'ils marchaient eux-mêmes, ils nous donnaient du blé et du pain à manger quant il en restait un tout petit peu, se contentant de manger des dattes."

Les prisonniers riches achetèrent leur liberté en s'acquittant d'une rançon. On demanda aux autres d'apprendre à 10 enfants à lire et à écrire tandis que d'autres encore furent lâchés par le Saint Prophète (s) et eurent le droit de rentrer à la Mecque.

La victoire de Badr endurcit la foi des Musulmans et mirent en garde les mécréants mecquois contre la force de l'Islam à présent reconnue. La même année, Allah ordonna le jeûne aux Musulmans. C'est ainsi que ce verset du Coran fut révélé :

le mois de Ramadan est le mois au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc quiconque d'entre vous est présent en ce mois, qu'il jeûne! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu'il jeûne un nombre égal d'autres jours.

Sourate- al-Baquarah, 2:185

user comment
 

latest article

  PARTIEI: APPEL DU SUD
  LA BATAILLE DE KHAYBAR
  LA BATAILLE DE MOUTA
  LA BATAILLE DE OHOD
  LA BATAILLE DE BADR
  LA BATAILLE DE AHZAB
  Histoire de la mère(s) du douzième Imam Successeur(as)
  le Recit de la bataille de Badr
  La Parole de Ibn Abdul Berr à propos des Premiers Musulmans
  La Bataille de Nahrawân